Je ne suis pas encore avec toi que je pense déjà à mon départ. 

Je pense déjà à cette voix féminine qui dira que le train arrive en gare. Je pense déjà à ce train qui s'arrêtera devant nous. Puis je pense au déchirement que je vivrai si entre toi et moi cela s'est bien passé. Je pense déjà à ce câlin interminable, à ces baisers, et à ces larmes coincées au creux de mes yeux. Je pense déjà à mes sanglots dans le train, une fois seule. A ces messages que je lui enverrai en lui faisant part de mon mal-être de partir loin de lui, encore, pour le retrouver plus tard. Sans savoir quand. Je pense déjà à ces questions que je me poserai encore et toujours telles que :"Et s'il me quittait avant que je ne le revois une seconde fois?" ; "Et s'il ne m'aimait finalement pas?" Toutes ces questions qui resteront sans vraiment de réponses. 

Je pense déjà à cette dernière nuit que je passerai dans tes bras avant la prochaine qui se fera à une date indeterminée. Je pense déjà à notre réveil, blasés, tristes mais tout en faisant tout pour le cacher. Pourquoi est-ce que je pense toujours aux mauvaises choses avant de penser aux bonnes? Je ne comprendrai jamais la capacité que j'ai à être pessimiste à ce point. La capacité que j'ai de gâcher mon bonheur en pensant à ce genre de choses.

Il est temps pour moi de dormir. Il me manque, je ne l'ai jamais vu, mais il me manque. Je ne suis pas très bien. Bonne nuit.