Ma santé s'aggrave de jour en jour. 

Cela me fait repenser à tout ce passé qui me ronge sans cesse un peu plus, cela me fait penser à cette maladie qui est présente à chaque seconde qui passe. Cette maladie dont peu de personnes connaissent l'existence. C'est ça qui est difficile. De me dire que je pourrai partir du jour au lendemain et que personne ne saura rien. Personne ne comprendra pourquoi. Mais tant pis, je préfère le garder pour moi. Cela ne les regardent pas. J'ai pas envie qu'on s'apitoie sur mon sort, j'ai pas envie qu'on me plaigne parce que je suis malade. Non, j'en ai pas envie. Et puis cela ne sert à rien. Cela ne rallongera pas ma vie. Oh ça non. 

Je passe mes journées allongée sur mon canapé, devant la télé, les yeux qui pleurent, qui peinent à rester ouverts. Je passe mes journées à prendre des médicaments qui m'assomment. J'en ai marre. J'en ai tellement marre. Moi aussi je veux profiter du beau temps. Décidemment, tout s'acharne sur moi. Tout. Je n'avais vraiment pas besoin de ça en ce moment.

Ce soir, maman m'a encore ramené une autre boite de médicaments pour que mes violentes crises d'allergies passent. J'ai pris un cachet, mais rien ne passe. C'est comme avant. Je ne dirai pas pire, mais comme avant. Quand guérirai-je? Je suis tellement à bout. Et puis, je ne sais vraiment plus où j'en suis. Je sais plus où donner de la tête, je ne sais plus quoi penser. 

De plus, je déçois tous ceux qui me soutiennent. Tous mes "fans". Pourquoi? Parce que je n'arrive plus à être gentille. Alors je les envoie chier, sans cesse, alors que les pauvres, il n'ont rien fait. 

Je suis terrifiée à l'idée de ne jamais m'en sortir.